La semaine de stage s'est passée sans encombre (si ce n'est que le pouce de clémence a du mal à cicatriser et que le responsable du tour operator avec lequel nous sommes parti n'a pas l'air si serieux : Clémence va donc visiter la gendarmerie de Punaauia !).

Mardi soir, Tereva et moi sommes allés boire un verre à Papeete, puis direction... le cours de salsa ou nous rejoignons deux kinés, Delphine et Hortense, qui m'ont donnée le bon plan. Lui s'en est sorti comme un chef (il en avait déjà beaucoup fait, il a été au même cours que moi pour "se remémorer les pas" - et me montrer à quel point j'étais nulle par la même occasion ahahah - ) mais moi, ce fut une autre affaire. Au début ? Pas de soucis ! (Un pas en avant, un en arrière, quelques uns sur le côté de temps en temps, je maitrise). Et ensuite on m'annonce qu'on va commencer à danser. (Ah, parce qu'avant non ?) Ok, donc ajoutons à cela quelques figures et de la musique. Bon, bizarrement c'était beaucoup plus facile quand on allait lentement ! (Ah merde, la c'était le pied gauche. Pfff j'ai encore un temps d'avance. Et meeeeeerde je suis perdue ! Et dire que c'est encore plus dur pour les mecs...). Ce fut un bon moment de rigolade, nous avons donc décidé d'instaurer le cours de salsa du mardi soir jusqu'à notre départ. Et mardi prochain, clémence nous suit !! 

Mercredi soir, nous partons au spot devant chez Tereva. Nous sortons le kayak et la planche de paddle. Direction le lagoonarium, reserve "pas naturelle du tout" (comprendre "dans des grandes cages")de raies, requins et poissons en tout genre. A l'aller nous avons le vent de face. J'avance donc à la vitesse d'un escargot comparé à Tereva et Clémence sur leur kayak. En évitant le corail (qui risque de casser la planche de Torea et par la même occasion de m'attirer ses foudres) j'avance petit à petit en en profitant pour regarder le fond de l'eau et la multitude de poissons multicolores qui se baladent. Mon équilibre était parfait (oui oui, mes chevilles vont bien, c'est promis ^^) je ne suis même pas tombée. Meme si j'ai failli faire un tour dans la cage aux raies en voulant éviter le kayak à l'arrivée au lagoonarium. Mais pas de chance, pas de requins... Nous faisons demi tour au coucher du soleil (qui n'était malheureusement pas magnifique ce soir la) et rentrons chez Tereva. 

Jeudi, nous regardons la météo : pluie tout le weekend à Moorea. Nos plans tombent à l'eau, on annule la réservation de la pension et on reporte notre weekend visite-plage-tour de l'ile en jet ski-dauphins à plus tard. En passant au magasin pour annoncer la nouvelle a Tereva, celui ci nous propose une soirée "Dégustation de Langouste" chez Torea. En effet, il en a trouvé à moitié prix et il en a 5 de la taille de gros homards ! Clémence n'aime pas trop, je suis allergique, mais allons y ! Nous avons passé une excellente soirée à rire de tout et de rien ! 

Vendredi soir, c'était l'anniversaire surprise de Christelle (une de mes tutrices de stage) qui a fêté ses 30 ans la semaine dernière. Enfin, anniversaire surprise c'est beaucoup dire. Quelqu'un a fait la gaffe de lui en parler le matin même alors qu'on avait réussi à garder le secret ! ("Ah mince t'étais pas au courant ! mais tu dis pas aux kinés que je t'en ai parlé sinon je vais me faire eng****ler !"). Thème de la soirée ? Retour en enfance. Nous arrivons donc avec un bavoir et un biberon au milieu des kinés, des ballons, des serpentins et des sarbacanes. Plutôt drôle de voir nos tuteurs, hors contexte, boire de la vodka et du rhum dans des biberons.. Au menu ce soir ? Chamallows, M&M's, carambars (et leurs blagues toujours aussi drôles...), schtroumpfs et... un délicieux saucisson au chocolat préparé par clémence (Je lui ai d'ailleurs fait la commande du même gateau pour mon anniversaire ! et les kinés (qui vont évidemment en profiter) en sont ravis !). 

Pour la petite histoire du saucisson au chocolat, clémence avait décidé de remplacer le sucre glace (qui fait la "peau" du saucisson) par du coco rapé (ça fait plus local !). Bonne idée me direz vous. Mais allez raper un coco sans rape artisanale ! Après 20 minutes de galère, je laisse tout en plan pour aller me maquiller et dit à clémence "vas y essaye, moi ca m'énerve j'abandonne". Quelques minutes plus tard, je reviens dans la cuisine et... surprise ! le gateau est emballé dans du papier alu et clémence est prête. "Tu as tout fini ? - Ben non, j'ai juste mis ce que toi tu avais rapé au dessus et ca suffira". Bon, la prochaine fois, ca sera sucre glace !

Samedi nous étions invités chez Delphine pour un barbecue spécial hamburger. Bon, vu le temps cyclonique de l'exterieur (certains ont croisé des petites tornades de pluie sur le trajet !) on va faire les hamburgers au four. Nous avons passé l'après midi entourées d'une trentaines de Popa ("immigrés de métropole" en gros) d'environ notre âge, venus ici pour quelques mois ou quelques années. Deux d'entre eux nous proposent de sortir avec eux le soir même pour fêter un anniversaire et une pendaison de crémaillère. Je décline l'invitation, mais Clémence dit oui. Tereva vient donc me chercher en fin d'après midi pour une soirée Hamburgers avec un ami (et oui, quand il pleut on se console comme on peut, j'irai faire un peu de paddle pour éliminer tout ca quand il fera beau) suivi d'une rediffusion de The Voice (et oui, ca passe aussi ici !!). André habitant dans la montagne, il nous a fallu monter sous des trombes d'eau ! Heureusement que Tereva connaissait la route, on ne voyait pas à 3 mètres ! J'ai presque cru qu'on allait devoir s'arrêter et manger les burgers crus dans la voiture...

Dimanche, le réveil fut plutôt matinal pour moi, mais à la vue du temps qu'il faisait dehors, je n'ai pas quitté mon lit avant 10h30. Au programme ? Rien. Internet nous avait laché la veille au soir, Clémence avait ramené la voiture à Tereva en allant porter plainte au commissariat et la télé ne fonctionnait pas. J'ai donc commencé un bon bouquin preté par Tereva, mais au bout de 2h de lecture, on a quand même envie de faire autre chose... Simone, retraitée française en polynésie pour un mois, nous a tenu compagnie (ou nous lui avons tenue compagnie, je ne sais pas) pendant quelques temps. Vers 17h, nous avons vu la tête de Tereva apparaitre dans l'angle de la terrasse "Je m'ennuyait, je suis venu voir ce que ça faisait de s'ennuyer à trois". 

Après quelques minutes de discussion sur ce que nous pourrions bien faire, Tereva propose une soirée salsa au Beach Comber. Ok, c'est parti. Une belle robe, une fleur dans les cheveux, un peu de maquillage et nous y voila. A l'arrivée à l'hotel, nous commençons par admirer la structure. Une piscine immense et un "coin de lagon" privatisé. Superbe ! Je n'ose pas imaginer le prix de la chambre pour une nuit dans ce 4 étoiles. 

Au Tiki bar, ambiance latino avec une suite de musique de salsa, bachata et zouk. Nous observons les couples plus ou moins expérimentés en sirotant nos cocktails. Un couple de chinois faisait tellement la tête en dansant qu'on avait l'impression qu'ils s'emmerdaient (désolée pour l'expression, mais il n'y en a pas d'autre) monumentalement tous les deux et qu'ils n'avaient qu'une envie c'était de partir... C'était plutot drôle. Tereva nous a fait danser à tour de rôle, et cette ambiance ensoleillée nous a redonnée le sourire malgré le temps pluvieux. 

Au retour à la pension, repas rapide et dodo, c'est que demain on reprend ! Et pas question d'etre en retard, cette semaine on a notre première MSP, on ne va quand meme pas perdre des points dès maintenant.

Nana tout le monde, a la semaine prochaine !