Plus d'un mois après notre retour, je me décide enfin à écrire l'article qui cloturera ce blog... Pour ma défense, le retour a été plutôt difficile psychologiquement que ce soit pour l'une ou pour l'autre et je n'arrivais pas à me replonger dans les souvenirs de la dernière semaine en rentrant en France...

 

Je vous ai donc laissés au retour de Moorea, soit l'avant dernier weekend polynésien. La semaine suivante s'est passée sans encombre a part peut être nos deux MSP... qui se sont plus ou moins bien passées (comprendre : très bien passée pour clémence et une catastrophe intergalactique pour moi ahahah). 

Jeudi soir, c'est soirée chez Camille et Elie ! Nous découvrons leur appartement au dernier étage d'un immeuble de Faaa... Avec un TOIT TERRASSE !! Et jacuzzi inclus avec vue sur Moorea S'IL VOUS PLAIT ! :) Nous sommes aux anges, à 7 dans un jacuzzi pour 4 (j'y ai d'ailleurs perdu un bout de dent ^^) et la musique nous entraine jusqu'au bout de la nuit (ou presque... Il ne faut pas rentrer trop tard, car dans 4 heures il y a stage !! Meme si Rémi, ancien référent stagiaire de Te Tiare, nous pousse à rester plus longtemps... Mais la raison nous pousse à dormir -quand même- un peu...)

Samedi, c'est le rdv du premier tatouage !! Clémence a en effet décidé de se faire tatouer avant moi (histoire de me faire encore plus peur en voyant sa tête !). Une demi heure avant le rendez vous, la pression monte... Et Tereva et Thierry qui n'arrêtent pas de lui dire qu'elle va horriblement souffrir !! Ils insistent tellement qu'ils finissent par me faire paniquer aussi alors que nous n'y allons même pas pour moi ! Et finalement ? Madame s'est ENDORMIE pendant son tatouage... "Meme pas mal !" qu'elle dit... Au bout d'une heure et demi, le résultat est magnifique !! Clémence est donc la première d'entre nous à avoir son souvenir à vie de notre séjour en Polynésie.

Dimanche, direction Moorea pour moi, journée farniente à Tahiti pour Clémence. Nous prenons le bateau a 9h avec Fabien, ce qui nous permet d'arriver au Sofitel juste avant l'heure du déjeuner. Après une marche d'une demi heure sous un soleil de plomb (nous n'avons pas passé la voiture cette fois ci), quel bonheur de se baigner dans l'eau bleu turquoise du lagon mille fois plus beau qu'a Tahiti !! Au programme de l'après midi : snorkelling, glaces (oui quand meme !) et paddle. A deux sur un paddle dont l'un qui n'en a jamais fait lorsque le vent se lève et que les vagues montrent le bout de leur nez, c'est assez folklo ! Nous terminons en ramant avec nos bras tels deux surfeurs professionnels (ou pas...) en priant pour qu'un requin ne pointe pas le bout de son nez (apparemment les requins tahitiens aiment les étudiantes rennaises, il faut se méfier ^^). Le trajet du retour se fait dans le silence le plus complet : nous nous endormons tous les deux, crevés par notre journée à ne rien faire ! 

En descendant du bateau, je réalise que c'était mon dernier dimanche, mon dernier weekend, et que j'entame ma dernière semaine sur cette ile qui m'a tellement plue... Dur dur !!

 

La derniere semaine a été pleine d'emotions... Les "Au revoir", aux patients d'abord puis aux kinés, n'ont pas toujours été faciles et, je l'avoue, quelques larmes ont coulées. (Quelques...?) Nous avons en tous cas été couvertes de colliers de coquillages et de cadeaux par les patients, y compris ceux que l'on ne prenait pas en charge ! 

Jeudi soir, Camille et Elie nous ont gentiment ouvert les portes de leur toit terrasse pour une dernière soirée avec les kinés (et pour nous permettre de pleurer encore une fois à chaque fois que quelqu'un rentrait se coucher ahahah !)

 

Est arrivé le vendredi...

- Jour du départ ("tu réalises que c'est notre dernière baignade la ?"),

- Jour des valises ("et meeeeeerde ma valise est trop lourde... bon, je laisse deux paires de chaussures et mes serviettes de bain. elle est toujours trop lourde ? Bon, pas grave, je tente le coup" - et c'est passé !! -),

- Jour du ménage (les voisins ont récupéré de nombreux aliments, produits de beauté, livres et autres choses inutiles qui prennent bien trop de place dans une valise déjà remplie...),

- Jour d'ultimes au revoir (imaginez la tête des gendarmes qui venaient faire leurs commandes à la boutiques quand ils m'ont vue en larme dans les bras de Marie (qui pleurait aussi) devant Thierry (qui avait les larmes aux yeux) et Clémence qui ralait en essuyant ses larmes parce que je l'avais fait pleurer... Plutot bizarre non ?).

- Mais surtout ? Jour de mon tatouage !! J'arrive au RDV à peu près aussi stressée que Clémence la semaine passée. En effet, on m'a dit que le pied allait être bien plus douloureux que le dos de Clémence ! 

Et en effet, le pied, c'est pas cool !! A certains endroit, je sentais des vibrations remonter jusqu'en haut de ma cuisse. Comme quoi, c'est pas une connerie quand les profs nous disent que les os vibrent très bien et que ca peut être très douloureux !! Heureusement, en 30 minutes les deux tatouages étaient faits ! Et finalement, après coup, la douleur on ne s'en souvient plus ! Surtout quand on se dit que CA Y'EST ! Depuis le temps qu'on en parle, on l'a FAIT ! Et qui plus est à Tahiti !

 

Vendredi 18 avril, en plus d'etre le jour du départ, le jour des valises, le jour du ménage, le jour d'ultimes au revoir et le jour de mon tatouage, c'est aussi l'Anniversaire des jumeaux !! Direction chez Torea et Emily ou nous attend un repas mexicain de la mort qui tue avec cheescake en dessert (oui bon, ca c'est pas mexicain...). Durant notre dernière semaine (et nos dernières folies en terme de souvenirs, monoi, cadeaux et autres choses bien trop inutiles mais qu'on a acheté quand même), nous avons trouvé des petits cadeaux (Hinano, évidemment), pour Tereva et Torea. Et vous savez quoi ? On ne s'est même pas trompées dans les tailles !! (Trop fortes les filles quoi...)

C'est 3h avant l'heure de notre réveil que nous allons nous coucher, encore une fois au bord des larmes. En nous disant que ca y'est. On y est.

 

Le reveil sonne, on monte dans la voiture, on sort de la voiture, on dit au revoir à Tereva, on s'enregistre, on passe la douane, on profite du duty free, on prend un café et... Avant de monter dans l'avion, on fait le point sur ce que nous venons de vivre.

On se dit que c'était vraiment une expérience extraordinaire et inoubliable. On se dit que tout le monde nous a manqué en France et qu'on est ravis de les revoir. Mais on se dit aussi qu'on resterait bien quelque semaines de plus. On se dit qu'on reviendra. On se dit qu'on a grandi. On se dit qu'on ne s'est pas entre tuées. On se dit que le stage était super. On se dit qu'on a fait des rencontre magnifiques. On se dit qu'on a vécu des choses que certaines personnes ne vivront jamais. On se dit que le retour à la réalité va être compliqué. Mais surtout, on se dit que c'est Terminé. 

 

Ecrire cet article fait remonter en moi toutes les émotions de notre voyage. Les peurs, les joies, les peines. J'espère à travers tous ces mots avoir réussi à vous faire partager un peu de ce que nous avons vécu... 

Nana Tahiti, Nana tout le monde !