Ia Orana tout le monde !

Après cette fin de semaine de travail acharné dans un pays si froid et si hostile... Oui, bon, d'accord, je recommence...

La fin de semaine s'est très bien passée avec reprise du stage pour moi (sans MSP qui sera finalement pour la semaine prochaine) et un petit tour à la gendarmerie pour finaliser la plainte de Clémence contre le Requin X (si vous le croisez allez vite le dénoncer : récompense à la clef !)

Ce matin, réveil à 5h (et croyez nous, un jour de weekend c'est duuuuuuuur !!). Mais le programme de la journée qui nous attend motive la dernière part de nous même qui hurle pour rester au chaud sous les draps : aujourd'hui, direction Tetiaroa, l'atol avec la célèbre ile aux oiseaux !

Rendez vous 5h45 sur le ponton ou Alexandre et Romuald nous attendent avec un petit déjeuner avant le départ. Les retardataires nous font partir à 6h25 au lieu de 6h. Romuald n'est pas ravi, mais nous, on s'en fou ! Nous partons pour 3h30 de catamaran (avec quand même un petit anti-vomitif au cas ou : ils prévoient deux metres de houle !). Notre occupation ? Bronzage à l'avant du cata, non sans "moult" arrosage par les vagues qui nous empechent de dormir !!! Ne vous inquietez pas, on n'a pas oublié la crème solaire (on a même vidé un tiers de flacon en une journée !!)

Après 2h de navigation (au pilote automatique, même pas drole !) nous appercevons au loin notre destination. Tetiaroa étant une ile beaucoup plus vieille que Tahiti, il n'y a pas de montagne. Uniquement les motu, le sable blanc et les cocotiers. 

A l'arrivée nous ne sommes pas déçues, nous avons pu observer toutes les nuances possibles de bleu comme à Bora Bora (souvenirs souvenirs). Encore une fois un paysage de carte postale qui s'offre à nous pour une journée !! 

Nous débarquons sur l'un des motus (non sans les recomandations de sécurité qui s'imposent : n'allez pas vous baigner sans chaussures, les poissons pierre ca pique et c'est rapatriement en hélico ! Clémence à bien écouté !) et après un petit en-cas et un bon coup de crème solaire, nous partons a pied pour l'ile aux oiseaux qui est juste derrière. Et oui ! Nous partons A PIED sur une AUTRE ile ! Il faut dire que toutes les iles sont reliées par des bancs de sable ou l'eau nous arrive au milieu du mollet. Plus nous nous approchons plus nous voyons de petits points noir et blanc dans le ciel (bleu lui aussi, pas de grain (= averse dans l'océan) à l'horizon !). En effet, l'ile aux oiseaux porte (très) bien son nom !! Nous avons pu observer des milliers d'oiseaux sur le sable ou dans les airs. Alexandre ayant bien compris que nous n'étions pas la pour un cours sur la reproduction des oiseaux (google est votre ami si vous vouliez en savoir plus...), il a juste répondu à nos quelques questions sans pour autant rentrer dans tous les détails de leur vie. 

Nous observons de loin une looooongue rangée d'oiseaux au bord de l'eau quand un petit garçon qui nous accompagne court vers eux et les fait s'envoler ! Tiens, du haut de nos 21 et 23 ans nous allons faire pareil ! (Il avait 3 ans, et alors ???) Appareil photo en mode rafale et c'est parti ! Après plusieurs tests, nous arrivons à obtenir les photos que nous voulions !!

Mais mine de rien, sur le sable blanc en plein soleil, ca chauffe ! Ca tombe bien, le lagon est la pour nous rafraichir ! (Et accessoirement entretenir nos abdos grace aux vagues pour éviter de boire la tasse !

Sable blanc, eau bleue turquoise, cocotiers partout... Notre vie de carte postale nous convient plutôt bien ! 

Alex devant rentrer au bateau, nous le suivons sur le premier motu en s'arrêtant tous les 3 mètres pour prendre une photo de star chacune notre tous ("Tiens regarde un palmier tombé dans l'eau, si on s'allonge dessus ca fait classe !"). Romuald vient le chercher, et pour nous c'est quartier libre ! A savoir : crème (oui, encore...) puis snorkeling au milieu du lagon. Enfin... Au milieu... Christophe (touriste à Tahiti pour quelques jours avec sa femme et sa fille) revient vers nous en disant qu'il a croisé... un REQUIN ! Ah... Ben finalement on va rester près du bord hein ? Mais même près du bord on en prend pleins les yeux : Poissons noirs, blancs, rayés noir et blanc, bleus, jaunes, bleus et jaunes, poisson perroquets... J'en ai même croisé un qui avait l'air de s'être maquillé pour le carnaval ! Le lagon en lui même vu du dessous n'est pas magnifique. Les coraux sont tous de la même couleur. Mouais. Et puis mine de rien, il fait faim !

Retour sur le bateau ou le repas nous attend : salade de poisson cru, riz, thon "à la romuald" ("y'a quoi dedans ? - Ben, un peu de ca, et puis un peu de ci" Merci à Romuald pour cette réponse exhaustive...) et ananas. Et mine de rien, il est déjà trois heures ! Si nous voulons renter à la tombée de la nuit, il va falloir partir. 

Le vent qui nous poussait à l'aller est face à nous au retour. Les vagues qui nous arrivaient de coté se retrouvent en face. Alors forcément, ca bouge beaucoup plus ! Mais un antivomitif dans le ventre, ca passe mieux. Enfin, Clémence a eu quelques passages de décoloration du visage assez suspects...

Nous passons tout le début du trajet à l'avant du bateau. Mais une ENOOOOOOOORME vague nous éclabousse de la tête aux pieds. Fou rire de tous les spectateurs, un tour à l'arrière pour nous essuyer rapidement et retour à l'avant ou nous n'en finissons pas de rigoler (et Romuald, caché derrière sa barre qui nous affirme en rigolant qu'il n'a pas fait exprès ! On doit le croire vous croyez ???). La fin du trajet se passe dans la bonne humeur, les blagues, et le sommeil pour 90% du bateau. Même si nous finissons à l'arrière avec un petit tee shirt : Le soleil se couche et joue à cache cache derrière les nuages qui entourent Tahiti, du coup il fait un peu plus frais !

Nous rentrons au port quelques minutes après le coucher du soleil. Tereva nous y attend et après un petit tour à Carrefour pour acheter de quoi préparer le repas de demain (ben oui, on fête mon anniversaire !!), nous rentrons à la pension pour... Prendre une douche !!! Nous avons eu le malheur de détacher nos cheveux sur la fin du voyage et nous avons des dreadlocks sur toute la tête !! (La caissière a du se demander qui nous étions ! Clémence en lycra, toutes les deux les cheveux en pagaille... Heureusement qu'ici personne ne fait attention à l'allure des gens !)

Les photos ne le montrent pas forcément, mais nous avons pris de belles couleurs ! Nous avons toutes les deux évité les coups de soleil et gagné beaucoup de bronzage ! Mais à ce qu'il parait, ici il ne tient pas comme en France. Ah... On doit donc retourner à Tetiaroa avant notre retour alors ??? :)

Encore une journée de rêve au bout du monde, mais malgré notre vie magique nous pensons très fort à vous ! 

Nana tout le monde, ici il est l'heure d'aller se coucher !

PS : comme vous le savez (et si vous ne le savez pas il va être temps de s'en rendre compte !) vous avez changé d'heure. Je dis bien VOUS car ici, on ne se complique pas la vie avec ce genre d'idées... Nous avons donc à partir d'aujourd'hui 12 heures de décalage horaire et non plus 11h comme depuis notre départ.